Les travailleurs du secteur public du Nouveau-Brunswick gagnent moins d’argent aujourd’hui qu’il y a 10 ans

Pendant des années, le gouvernement provincial a établi un mandat de retenue salariale qui a eu un effet néfaste sur les travailleurs de la fonction publique. N’obtenant que des augmentations moyennes de 1 % par année pendant plusieurs années, les syndiqués ont donc vu leur salaire réel reculer.  Les augmentations du coût de la vie à elles seules ont été plus élevées que les augmentations salariales.

La plupart des travailleurs du secteur public ont maintenant un pouvoir d’achat plus faible qu’il y a 10 ans. Les travailleurs ont de plus en plus de mal à joindre les deux bouts. Vivre d’un chèque de paie à l’autre, ça dure depuis trop longtemps.

En tant que le plus grand syndicat du Nouveau-Brunswick, comptant plus de 28 000 membres, nous devons agir pour augmenter le pouvoir d’achat collectif des travailleurs.

Négocier de l’avant grâce à la négociation coordonnée

  • Nous impliquerons tous les membres pour augmenter notre force de mobilisation;
  • Nous travaillerons à travers les secteurs et avec nos alliés syndicaux pour présenter un front uni et revigorer nos comités d’action régionaux;
  • Nous renforcerons nos habiletés de mobilisation grâce à l’éducation de masse, à des conférences sur la négociation, aux congrès et aux réunions syndicales mensuelles à travers la province; et
  • Nous négocierons toujours vers l’avant, et non à reculons. Notre plan donnera aux sections locales les outils nécessaires pour lutter contre les concessions salariales et la négociation à deux niveaux. Si une disposition de la convention collective semble injuste pour nos membres d’aujourd’hui, elle l’est tout autant pour nos futurs membres.

Matériel visuel

Présentations PowerPoint

Matériel éducatif